Logo du site d'Annie Zadek "Vues de l'esprit"
 

 

Travail en cours : "Contemporaine"

carré jaune Extrait

 Et si on n'était plus dans le "Ou bien… ou bien", le "Mort ou vif", le "Tout ou rien" ?
Et si ce dont il s'agissait maintenant c'était plutôt du "et en même temps" ?
Ils sont morts et ils sont vivants.
Ils sont morts et en même temps vivants.
Bourreaux et aussi en même temps victimes : ils disent qu'ils ne savaient rien !
Victimes, et aussi en même temps témoins :

C'est toujours aussi beau là-bas ?
Tranquille, silencieux, paisible ?

C'est difficile à reconnaître mais, quand même, c'était bien là.
Les pins, les aulnes, les bouleaux, les prés, le ciel, l'étang, la grange :
là on a battu à mort ;
là on a tranché la tête ;

 

> lire la suite


carré jaune Sur

La Maison des Enfants d'Izieu fut pour moi le lieu augural d'un sentiment d'insurmontable aporie devant la douceur des paysages du Bugey, la grâce émanant de ces photographies d'enfants, la tendresse des lettres adressées à leurs parents, et leur destin lamentable. Son écho ne cessera de se répercuter lors de mes déambulations dans l'Ancienne gare de déportation de Bobigny, dans la Cité de la Muette, à Drancy, dans les camps d'Auschwitz-Birkenau – l'autre face de la vibrante Cracovie encore imprégnée de la présence de Kantor – et dans celui de Terezin (le "Camp des Artistes" !) si près si loin de la Prague de Kafka.
En arpentant ces lieux qui, aujourd’hui encore, sont comme irradiés par un traumatisme majeur survenu dans notre passé – ces lieux "Janus" où l’horreur et la beauté se sont côtoyées dans le même tempsContemporaine tente de penser (panser ?) cette aporie comme le signe même de notre modernité.

> lire la suite

 

 

Vues de Terezin, Prague

cliquer sur chaque image pour l'agrandir

Mise à jour le 19.12.2017 © 2017 Juliette Gourlat
lien vers l'actualité d'Annie Zadek