Logo du site d'Annie Zadek "Vues de l'esprit"
 

 

Vivant

carré jaune Critiques

Annie Zadek leur tend des mots, concrets, extraits d'un quotidien méticuleux et dense. Sans doute n'apprécierait-elle pas que l'on dise que c'est un texte poétique, pourtant tout le chant sort d'un collage de mots puissants qui retiennent le temps. "Vivant" juste pour se le redire. Muriel Mayette, Administrateur de la Comédie Française, à l'occasion de sa mise en scène de "Vivant" à la Comédie Française, 2009


À partir de ce que l'on sait de la fin du vieux Léon Tolstoï, qui s'en alla s'éteindre devant une foule à genoux dans une petite gare de la Russie profonde, Annie Zadek a composé une partition verbale comme inscrite sur une portée proprement organique. [...] Il émane donc de Vivant, qu'on peut prendre comme un plaidoyer avant décès en faveur de l'art d'écrire considéré comme l'art suprême de vivre, une puissante vitalité, une énergie, un dynamisme qui ruine a contrario l'essence du trépas. [...] C'est à l'évidence autant de Léon Tolstoï que d'Annie Zadek qu'il s'agit, elle qui, depuis Le Cuisinier de Warburton, ne cesse de se greffer en toute gravité sur la plus riche lignée de sens, à laquelle elle entend s'incorporer grâce à des textes denses, d'une compacité quasi minérale. Jean-Pierre Léonardini. L'Humanité, Chronique théâtrale, 29 juin 2009

> retour

• Éditions Fourbis (Biennale Internationale des poètes en Val de Marne, direction
Henri Deluy), 1997
• Éditions Les Solitaires Intempestifs, Besançon, 2008
 

 

Couverture du livre d'Annie Zadek "Vivant"

Mise à jour le 19.12.2017 © 2017 Juliette Gourlat
lien vers l'actualité d'Annie Zadek