Logo du site d'Annie Zadek "Vues de l'esprit"
 

 

Roi de la valse

carré jaune Extrait

Les parcs et les jardins,

j'ai toujours aimé ça,
et les jardins d'Isola Bella, tout le monde nous avait dit que c'était vraiment quelque chose à voir.

Et surtout en cette saison.

Et les serres en particulier. Une curiosité.

Quelque chose qu'il fallait absolument voir.
"Un jour ne serait pas trop long."

Pourtant, quand j'y repense,
ça n'avait rien d'extraordinaire,
rien de vraiment spécial,
de réellement exceptionnel,

à part que, pour la première fois, j'avais vu de vrais orangers.
Des arbres avec de vraies oranges.
On les avait pris en photo.

Avec moi debout,
moi couchée,
assise sur un banc,
couchée sur une pelouse,

"Moi donnant à manger aux biches"

et aussi :

"Moi debout sous un magnolia".

Je me demande bien où elles sont ces photos...

Je me demande si on les a même jamais données à développer...

Tous ces films,
toutes ces pellicules,
c'est dommage toutes ces pellicules.
Ça nous aurait sûrement fait plaisir de les revoir maintenant.
Ça nous aurait fait des souvenirs,
c'est vrai ! Ça fait toujours d'excellents souvenirs !

C'est comme quand,
l'autre jour,
je suis tombée sur tes vieilles lettres.
Les lettres que tu m'écrivais quand on s'est connu au début
(au début, souviens-toi, pas un jour sans tes lettres).

Garder,
garder, garder,
jeter,
les fleurs en papier, les rubans,
les lettres d'amour, les photos,
les vieilles dragées datées à l'encre.

Ce qui est certain, c'est que,

oui.

Tout le monde en fait des photos pornos.
Tout le monde en fait.
N'importe qui.

> retour

• Jutta Legueil Verlag, Stuttgart, 1991 (bilingue allemand-français)
• Éditions Critérion (Bibliothèque contemporaine, direction M. Nuridsany), 1992
• Éditions L. Mauguin, 1995
 

 

Couverture du livre d'Annie Zadek "Roi de la valse"

Mise à jour le 19.12.2017 © 2017 Juliette Gourlat
lien vers l'actualité d'Annie Zadek